Ne conserver que le meilleur dans son dressing

satc-take-or-toss-w724

Dans mon article de la semaine dernière, j’ai évoqué une petite commande passée sur le site monshowroom.fr. La commande est bien arrivée et j’avais hâte d’essayer ce top et ce pull :

punkybmonshowroom

Mais malheureusement j’ai été plutôt déçue. Le top était beaucoup trop grand et très mal coupé. Le pull était pas mal, mais pas génialissime. J’ai hésité quelques secondes (et surtout j’avais la flemme de retourner à La Poste pour rendre le colis soyons honnête), mais j’ai très rapidement tout renvoyé. Pourquoi ? Tout simplement parce que je crois que j’ai changé ma façon de consommer la mode. J’ai décidé de ne plus me contenter de fringues « bof », « pas mal mais pas top », « ça va à peu près ». Je souhaite que ma garde-robe soit plus épurée et qu’elle ne contienne que des pièces que j’adore porter tous les jours. Allez tiens, si je vous expliquai un peu comment j’en suis arrivée là ?

tri-du-textile-soex-wolfen

Il y a un an, quand je vivais à Paris, j’avais accumulé pas mal de choses. Il faut dire que dans mon appart j’avais beaucoup de place pour stocker et que j’adorai aller faire du shopping pour me déstresser du boulot. Quand j’ai commencé à préparer mon déménagement pour Lyon, je me suis dit que je n’allais pas pouvoir tout caser dans mon nouveau chez moi et surtout je ressentais le besoin de me « libérer » de plein de choses. J’ai donc tout naturellement commencé à faire un tri. Mon critère de choix était très simple : si je n’avais pas utilisé l’objet/le vêtement depuis que je vivais à Paris, c’est que je n’en avais pas l’utilité et qu’il fallait que je m’en sépare. J’ai pu ainsi donner des sacs poubelles entiers de fringues à diverses associations. A chaque fois que je donnai un sac, je me sentais plus légère. C’est très libérateur de faire du tri !

bruay-buissiere-14-juin-2011-diaporama

En arrivant à Lyon, j’ai continué sur ma lancée et j’ai considérablement réduit mes achats. J’essaye de ne plus acheter que des fringues qui sont dans ma wishlist ou qui me font rêver. Je vire tout ce qui n’est pas parfait, qui a trop vieilli ou qui ne correspond pas à mon style de vie. J’ai vendu pas mal de choses sur Le bon coin ou vestiaire collective. Et quand je commande quelque chose sur internet (comme la commande monshowroom.fr dont je vous parlais au début de cet article) si les articles ne sont pas parfaits je les retournent systématiquement. L’objectif est de porter tout ce qui est dans mon dressing, tout le temps. Je ne veux pas garder de vêtements « pour une occasion spéciale » ou « qui ne vont avec rien ». Si je n’ai jamais envie/l’occasion de porter un vêtement, c’est qu’il ne me correspond pas. Je peux donc m’en séparer sans état d’âme. Pour le moment, je suis assez contente de moi car je me suis très bien faite à cette nouvelle façon d’envisager mon dressing. Je ne ressens aucune frustration et c’est même l’inverse. Je redécouvre des pièces qui étaient perdues au fond d’une pile et que je porte maintenant avec plaisir.

tri-vetement-dressing-sex-and-the-city

J’ai discuté de ce sujet avec une copine la semaine dernière. Elle a totalement le même état d’esprit que moi et de son côté, elle  s’est lancé un défi de taille : ne rien acheter (ni maquillage, ni fringues, ni chaussures, ni petits trucs par ci par là) jusqu’en juillet. Après des années à dépenser sans (quasiment) compter ses dépenses mode, ses priorités ont évoluées et elle souhaite maintenant envisager une autre façon de consommer. J’ai vraiment le sentiment qu’il s’agit d’une évolution globale des personnes de ma génération. L’entrée dans la vie active nous a permis de bien gagner notre vie et donc de pouvoir consommer sans se poser de questions. Mais nous faisons maintenant une overdose. Nous nous disons qu’il faut revoir notre relation au monde, à la consommation, à l’environnement. Nous voulons acheter moins mais mieux : des produits bio et issus du développement durable (pour l’alimentation), des objets qui ont du sens et de bonne qualité (pour les fringues et la déco). Je crois beaucoup en cette évolution des mentalités. Pour être honnête, j’y crois tellement que j’ai basé mon futur projet professionnel dessus. Je pense que je vous en dirai plus dans les semaines à venir, au fur et à mesure que mon projet prend forme. Du coup cela m’intéresse d’avoir votre avis. Quelle est votre façon de consommer la mode ?

Publicités

2 réflexions sur “Ne conserver que le meilleur dans son dressing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s